Permaculture sur buttes : pourquoi ?

Pourquoi cultiver sur buttes ?

Il y a pleins d’autres raisons que j’ai certainement oublié de lister, en voici les principales :

  • Pour un meilleur respect de la terre et sa vie : aucun travail du sol.
  • création d’un écosystème et micro climat dans les buttes
  • arrosage minimal voir inexistant (nous n’arrosons pas)
  • terres cultivées en permanence, aucune surface de vide (mauvais pour la terre)
  • meilleur enracinement des plantations
  • Pour s’économiser : nettement moins de travail, il n’y a pas de travail du sol.
  • les buttes permettent une position de travail ergonomique. Notre dos en est ravi.
  • la culture sur buttes demande une surface nettement réduite : 100m2 pour 4 personnes si bien menée (contre 400/500m² en classique). On peut cultiver très serré, en quinconce, à la dérobée (un légume est tout petit quand un autre est grand. Le grand est récolté quand le petit à besoin de place pour devenir grand).
  • le jardin est joli

Conceptions de nos buttes – type « petit colibri » http://aupetitcolibri.free.fr/

  • les buttes : 1,70 m de large X 13 m de longueur,
  • les allées : 45 cm de profondeur X 60 cm de large. Je conseille 90 cm de large pour toutes les allées, cela permet de passer avec une brouette. Aussi quand les plantations prennent de l’ampleur, les allées sont rétrécies. J’ai agrandi à 90cm sur les allées extérieures.

Il y a ensuite plusieurs méthodes pour « remplir » la butte :

  • la plus simple : si la terre creusée des allées est bonne, on la pose sur la butte et elle forme la butte.
  • si la terre n’est pas assez riche ou caillouteuse ou pas assez épaisse : on doit faire un apport de matières extérieures.
    Exemple : buttes sandwich ou buttes Philippe Forer

Comment ?

La butte est divisée en 5 parties :

  • 2 bandes de 30 cm (partie basse de chaque côté de la butte): on y plante les fraisiers (tous les 30 cm), et les légumes « feuilles » (dont on mange les feuilles). Les choux, les poireaux, les blettes, les salades…

  • 2 bandes de 20 cm (partie intermédiaire de chaque côté de la butte) : on y plante les légumes « racines » (dont on mange les racines) : carottes, betteraves, panais, navets…

  • 1 bande de 70 cm au sommet de la butte : on y plante les légumes « fruits ». Les tomates, courgettes, concombres, cornichons, poivrons, aubergines…

  • En bouts de butte : les aromates (ciboulette, sauge, persil, menthe… ), des fleurs ou des légumes qui restent en place longtemps (artichauts)

Ensuite, on tient compte aussi des associations de légumes (les légumes qui s’aiment ou pas). Et tous les ans, on change les légumes de place : on fait la « rotation » des cultures.

Dans nos deux buttes, on plante en moyenne :

  • 12 pieds de blettes

  • 72 fraisiers

  • 8 pieds de tomate

  • 40 pieds haricots nains

  • 50 choux (rouges et verts et quelques chinois)

  • 200 poireaux (100 d’automne, 100 d’hiver)

  • 4m2 de carottes

  • 4m2 de betteraves

  • 6 de poivrons

  • 6 de courgettes

En bouts de buttes : sauge officinale, artichauts, camomille, oseille, rosier.

Le massif à gauche des buttes : haie de framboisier, fraisiers, des salades, un coin pour les radis.

Un mandala médicinal est en cours de création. Nous préparons les planches selon la méthode ‘sandwich’ (chez nous : une grosse couche de tonte d’herbe, une couche de paille broyée, tonte d’herbe, paille… etc).

** L’intégralité du jardin : buttes, mandala, massif etc est entièrement paillé toute l’année **

 

Je conseille ce livre qui est devenu ma « bible » du jardin

Permaculture sur buttes

Ici vous pouvez lire la conception et création de nos buttes

Lien Permanent pour cet article : http://imala.fr/blog/2014/04/22/01-permaculture-sur-buttes/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :