Le cododo ou dormir avec son (ses) enfant(s)

De tous temps les enfants ont dormi avec leur parent et encore aujourd’hui, une majorité dans le monde dort avec ses enfants.

Le bébé est un mammifère, or tous les mammifères dorment avec leur bébé…

 

Un bébé est immature et vulnérable. Au moindre problème, je le sais, je le sens

sa température corporelle qui monte en cas de fièvre, une toux, un vomissement, un cauchemar…. Je peux le veiller tout en dormant d’une oreille, d’un œil, la main posée sur son ventre ou main dans la main. Instinctivement, la nuit, je vérifie si il va bien, dans mon sommeil. Est il assez ou trop couvert ? A t’il froid ou chaud ? J’entends sa respiration régulière et apaisée. D’ailleurs des études ont montrée que les respirations des personnes dormant ensemble se mettent au même rythme et que de fait bébé fait moins d’apnée du sommeil. La respiration des proches entraînant la sienne.

L’allaitement est favorisé

ni mon enfant, ni moi n’avons besoin de nous réveiller pour la tétée. L’enfant, instinctivement trouve le sein, et maman tout aussi instinctivement le tend vers son enfant. L’enfant n’a pas besoin de pleurer pour appeler… ni de se résigner si personne ne vient ou n’entend… Aussi, les tétées nocturnes sont importantes pour maintenir l’allaitement.

Ses besoins de contact physique, de sécurité physique et affective sont comblés.

Il peut dormir en toute quiétude. On sait maintenant, grâce aux neurosciences, les effets délétères de l’apprentissage au sommeil seul (troubles du sommeil à l’âge adulte). Et non, l’enfant n’est pas aliéné à ses parents. Bien au contraire, un enfant sera d’autant plus autonome que ses besoins de sécurité auront été comblés ! Pour aller sans crainte vers l’extérieur, nous avons besoin d’une sécurité intérieure. L’enfant demande un jour, petit à petit ou d’un coup, à dormir dans son lit, dans sa chambre.

Nos nuits sont sereines.

Un enfant qui dort avec ses parents pleure très peu la nuit, voir pas du tout. Les parents n’ont pas à se lever etc. Les parents sont alors plus reposés.

Les risques de mort subites du nourrisson sont diminuées.

 

Quelques règles de sécurité

Pas de lit en hauteur où une configuration ou le bébé ne peut pas tomber.
Une configuration où le bébé ne peut pas se trouver coincer entre deux matelas ou entre un mur et le matelas.
Pas de prise de drogue, alcool, médicaments favorisant le sommeil pour les parents, qui alors ne sont plus instinctivement vigilant à leur enfant.

Plusieurs organisations sont possibles. Chez nous, on a un grand matelas de 180 sur 2 mètres posé au sol dans un angle de mur. Mes enfants ont toujours dormi vers le mur, puis moi, puis mon compagnon. Nous avons un matelas en 140 accolé, qui permet à la moyenne de dormir avec nous aussi. Les matelas sont bien lourds et ne bougent pas au sol.

cododoUn peu d’humour 🙂 (clique !)

Et des liens pour s’informer, réfléchir :
Des documents à télécharger :

 

Lien Permanent pour cet article : http://imala.fr/blog/2017/03/18/le-cododo-ou-dormir-avec-son-ses-enfants/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :