Les bienfaits de l’allaitement maternel

Pour le bébé :

  • le lait maternel est l’aliment optimal pour l’enfant : il contient toujours la bonne quantité de protéines, vitamines, graisses, sucres, minéraux, oligo-éléments nécessaires à l’enfant. En plus, sa composition et texture change en fonction de l’âge de l’enfant et de ses besoins nutritifs, mais aussi pendant la tété (plus fluide en début de tétée et plus épais en fin de tétée.. !)
  • Le lait maternel transmet les défenses immunitaires contre les maladies : Les études ont mises en évidences une baisse significatives des infections ORL, gastro-intestinaux, cérébroméningées… et ce même après l’arrêt de l’allaitement.
  • Le lait maternel est facilement assimilé par le système digestif du nouveau-né (contrairement au lait artificiel -lait de vache- où les protéines ne sont pas assimilables par les enzymes du nouveau-né…) Le colostrum favorise le développement de la paroi digestive et contribue à la construction de la flore intestinale.
  • Le lait maternel empêche la fermentation : gaz et coliques rares.
  • L’allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois diminue de façons considérables les allergies et intolérances alimentaires.
  • L’allaitement crée un lien très fort et privilégié entre notre bébé et sa maman.
  • L’allaitement permet de combler facilement ses besoins de chaleur, de contacts physiques, de succion, de nourriture, de sécurité et de confort… Bébé apprend, ainsi, à faire confiance aux autres et à la vie. Le bébé a faim d’amour pas que de lait !
  • Un bébé allaité est constamment stimulé au niveau de ses sens, ce qui favorise un développement optimal.

Un allaitement de même 1 semaine est préférable que pas d’allaitement du tout. On conseille en général, pour la santé de l’enfant, un allaitement de 6 mois. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) préconise un allaitement de 24 mois.

Pour la maman :

  • L’allaitement produit des contractions utérines, ceci diminue les pertes de sang après l’accouchement et l’utérus reprend plus vite sa place (production d’hormone : ocytocine).
  • L’allaitement permet de retrouver sa ligne plus rapidement car il puise dans les réserves de graisses stockées pendant la grossesse
  • L’allaitement réduit le risque de cancer du sein et des ovaires (productions hormonales).
  • L’allaitement oblige la maman à se reposer à chaque tétée, ce qui diminue sa fatigue et production d’endorphine rendant plus sereine et apaisée.
  • Allaiter développe l’instinct maternel et les attitudes naturelles de maternage.
  • Diminue le baby blues, par la relation privilégiée avec son enfant. Continuité du lien mère/enfant au niveau physiologique.
  • Le lait maternel est toujours prêt : pas de biberon à préparer, stériliser, chauffer, emmener… On peut allaiter partout à n’importe quel moment !
  • Le lait maternel est gratuit.

A savoir :

Le lait « maternisé » – peu importe sa marque, son prix et le lieu d’achat – n’est QUE du lait de vache traité et donc non adpaté à la physiologie du nourrisson… Le système digestif de l’enfant n’est pas capable de digérer correctement les enzymes du lait de vache maternisé ou pas. C’est la cause principale des allergies au lait maternisé et des allergies alimentaires plus tard… etc… L’alimentation artificielle est aussi source d’obésité chez les enfants (des études ont été effectuée) : le lait artificiel est fortement sucré… et apprend à l’enfant à manger sucré…

Sites : Leche League
Livres : « L’allaitement maternel » du Dr Marie Thirion – Pédiatre

A lire sur le site :

Laisser un commentaire