Porter en écharpe

La biologie comportementale nous apprend que nous appartenons aux « primates porteur ». Le contact corporel est un besoin essentiel au développement des nouveaux-nés. Le portage intensif est la meilleure façon de répondre au besoin fondamental de contact physique du bébé. Le nourrisson ressent la solitude comme un abandon, une situation dangereuse et il ressent une terreur instinctive.

 

Nombreux avantages physiologiques et psychologiques au portage intensif :

  • Le portage favorise le développement moteur et sens de l’équilibre.
  • Développement global et croissance améliorée.
  • Favorise la régulation de la température de l’enfant.
  • Effet calmant et hypnotique.
  • Favorise l’endormissement serein grâce au contact physique.
  • Permet au bébé de téter plus facilement, à tout moment et dans toutes les situations.
  • Rappelle au bébé sa vie utérine : bercements constants, battement du cœur et l’odeur de sa maman (le liquide amniotique sent l’odeur de la peau) , l’enveloppement, la voix de maman ou papa. Le bébé est donc rassuré et confiant. Il est, ainsi, plus ouvert au monde extérieur.
  • Le contact important avec le père ou la mère est source d’éveil et de stimulation pour l’enfant. Il participe à la vie quotidienne : il observe l’environnement, les attitudes et gestes du porteur en toute sécurité. Ainsi, l’apprentissage est favorisé : l’imitation est la première source d’apprentissage ! (Selon le corps médical, le manque de contact corporel avec les parents durant la petite enfance est une des causes majeur des problèmes d’apprentissage rencontrés par la suite.).

Pourquoi porter en « écharpe » ?

  • L’écharpe permet de porter son enfant dès la naissance jusqu’à environ 3 ans. Grâce au tissu enveloppant et épousant le corps de l’enfant et du porteur, le poids de l’enfant est réparti sur l’ensemble du corps du porteur (contrairement au porte bébé classique). Ainsi, on a pas mal au dos.
  • Nous avons toujours les mains libres. Nous ne sommes pas gênés et pouvons continuer de vaquer à nos occupations, même nous occuper d’autres enfants !
  • L’enfant est bien maintenu contre le porteur. Il a les jambe en « grenouille » avec les genoux à hauteur des hanches : il ne pend pas et ne repose pas sur ses parties génitales. Cette position favorise aussi le développement harmonieux des os des hanches et du bassin.
  • Les ballades, sorties, randonnées… sont facilités : pas de poussette à traîner dans le bus ou le métro, sur les trottoirs étroits, à laisser devant les magasins, les sentiers pédestres chaotiques, et les coffres de voitures bien souvent trop petit devant des poussettes de plus en plus volumineuses !
  • L’écharpe grandit avec l’enfant.
  • L’écharpe se range facilement et n’est pas encombrante.
  • Elle n’es pas toxique : bien souvent le tissus et teintures sont biologiques.
  • Elle peut servir à un tas d’autres choses : couverture, hamac…).
  • Les techniques de portage sont multiples.

Qu’est ce qu’une écharpe ?

  • une écharpe est un morceau de tissus de 70 cm de large et allant de 2m70 à 5m environ (fonction des différents nouages désirés).
  • Le tissus le plus adapté doit être élastique dans le sens de la diagonale (le mieux est la toile indienne).

Il existe différentes marques d’écharpes, à différents prix. Je les trouve personnellement très onéreux pour certaines… Le mieux est de se la fabriquer. Ainsi, on peut s’en faire plusieurs, de différents coloris, différentes tailles, une pour maman et une pour papa…

Les portes bébés classiques ?

  • L’enfant n’est pas du tout maintenu : ses jambes pendent et il repose sur ses parties génitales…
  • L’enfant est « suspendu » au porteur : vive les douleurs vertébrales et aux épaules. La durée de portage est donc limitée…
  • Le porte bébé est vite trop petit.
  • Il est assez encombrant (surtout ceux avec les armatures en fer).
  • Des matières toxiques (cancérigène) ont été identifiées dans les composants du tissus.
  • Les techniques de portage sont limitées.
  • L’enfant n’est pas véritablement en contact avec le corps du porteur : un tissus voir une armature nous sépare.

 

Pour qu’un portage soit physiologique, il y a 3 principes à respecter :

  1. Soutien et appui (tête et base)
  2. L’enroulement du dos
  3. La proximité des 2 corps

Comment faire pour porter bébé dans une position physiologique ?

  • le bébé doit être installé correctement, genoux plus hauts que les fesses, en assise profonde et jambes écartées en suivant l’écartement naturel du bassin. Il ne faut jamais forcer cet écartement. C’est la position « grenouille » !
  • bébé doit avoir le dos bien arrondi
  • bébé doit avoir le dos soutenu.
  • bébé doit avoir les mains au niveau de son visage, pour pouvoir porter les main à la bouche s’il le souhaite, agripper, toucher comme il veut.
  • bébé doit être positionné à « hauteur de bisous »

PAS DE FACE AU MONDE comme parfois on peut voir. La position n’est pas du tout physiologique. Le dos du bébé étant contre le ventre du porteur, la physiologie du dos n’est pas respectée. Le dos n’est pas arrondi….

Si vous êtes dans le coin, je peux vous montrer comment mettre l’écharpe. Sinon, il existe plusieurs associations qui font des ateliers portages, notamme l’arbre à bébé qui oeuvre dans presque toute la france

Des liens :

Laisser un commentaire